Les bonnes résolutions…

Lien audio : Billet du 6 janvier 2010

Alors que le 21ème siècle vient de fêter ses 10 ans, il poursuit son inexorable croissance, avide de toujours plus d’évolution technologique qui transforme pour le meilleur comme pour le pire nos modes de vie, reléguant à l’état de souvenir certaines de nos traditions… Comme la bonne vieille carte de vœux sur papier glacée que je recevais via le facteur et que mon enfance ouvrait goulument, espérant trouver en son centre un petit billet de banque que ma mère-grand y avait glissé, accompagné de ses mots tendrement calligraphiés… Mais d’année en année ma boîte aux lettres ressemble de moins en moins à une boîte aux trésors et les cartes de vœux voyagent désormais sur l’autoroute du Net, sonores et animées!… Ce n’est ni mieux ni moins bien, c’est différent! Mais je constate à quel point les avancées de tous ordre secouent de plus en plus ma mémoire affective et me font mesurer combien le temps passe… Eh oui, je ne renie pas une certaine nostalgie quand elle n’est que passagère et s’attarde juste le temps d’un soupir…
Et en parlant de soupir… j’avoue en avoir poussé un gros, lorsque parmi les cartes de vœux virtuelles reçues, j’avisais celle d’une amie qui m’invitait à commencer l’année en beauté. Elle m’offrait de faire comme elle… A savoir cliquer sur le lien truc much bidule bonnes résolutions point quelque chose et afficher en ligne aux yeux de la planète entière la liste de mes bonnes résolutions pour 2010 afin de m’engager de mois en mois à les tenir sous peine de pénalités douteuses! Vous allez me dire : en voilà une, tradition qui perdure : les fameuses bonnes résolutions de début d’année! Celles que l’on fait en famille ou entre amis grisé par les bulles de champagne ou encore l’air hagard, le 1er janvier, avec pour seuls témoins une bouteille d’eau gazeuse et deux aspirines! Si j’ai une certaine tendresse pour ces résolutions prises dans l’intimité euphorique d’une année toute neuve à conquérir, car elles témoignent à la fois de mon désir sincère de me bonifier tout en me rappelant ma délicieuse imperfection humaine, puisque je n’en tiendrais aucune, je ne vois pas l’intérêt d’en étaler l’inventaire sur la toile! Alors si un certain nombre de mes contemporains éprouvent le besoin d’y répandre leurs projets d’amaigrissement, de se mettre au bikram yoga, de mieux s’occuper de Tante Ginette, d’apprendre le macramé ou le mandarin, pour se rassurer…tout en espérant l’échec du voisin… pour minimiser le leur… Je refuse que ce soit à mes dépens! Non! Je ne contribuerais pas à l’engraissement de la montagne d’inconsistance qui sévit sur le web!
En revanche, je trouverais ludique et très audacieux de la part de nos élus de tout poil, qui pratiquent l’art de la résolution politique à tout bout de champ… d’afficher sur le site de leurs partis respectifs au côté de leurs vœux annuels, la liste de leurs bonnes résolutions concernant leur mandat et de se voir infliger quelques gages, du type port d’un bonnet d’âne ou d’un nez de clown pour chaque engagement non tenu! Un peu d’humour dans tous les parlements de ce monde… voilà une résolution qui serait bonne! Après tout l’année est jeune et tous les espoirs sont permis! N’est-il pas? Bonne année!

© Tous droits réservés Sophie Hartung – Janvier 2010-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *